Tout savoir sur les labels alimentaires

Gastronomie
25 août 2020

Depuis quelques années, les Français s’intéressent de plus en plus au contenu de leur assiette : origine, élevage, qualité, bio… Afin d’informer le consommateur, des labels officiels ont été créés pour l’aider à mieux choisir ses produits alimentaires, en connaissance de cause. Pourtant, la majorité des Français ne connaissent pas tous les labels ni leur signification !

Définition : qu’est-ce qu’un label alimentaire ?

Le label alimentaire est une référence officielle qui prouve que le produit respecte les critères de qualité définis par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) ou par le Ministère de l’Agriculture. Pour obtenir cette certification, le produit doit être contrôlé afin de prouver qu’il respecte le cahier des charges du label. Le label se matérialise sous forme de logo sur le produit. Les labels alimentaires servent à garantir : l’appellation du produit, son origine, sa qualité, son moyen de culture, ses engagements, etc.

Quels sont les labels alimentaires de qualité ?

Label Rouge

Le Label Rouge est certainement le label français le plus connu. Il garantit un produit de qualité supérieure à son équivalent sur le marché, du fait de ses conditions de production et de fabrication. Chaque produit doit respecter un cahier des charges spécifiques et des tests de goût, d’odeur, de couleur, d’aspect et de consistance sont obligatoires à toutes les étapes de la production.

Spécialité Traditionnelle Garantie (STG)

Le label Spécialité Traditionnelle Garantie atteste de la composition ou de la méthode de fabrication traditionnelle d’un produit alimentaire, sans origine géographique certifiée. C’est le cas par exemple des moules de bouchot, du jambon serrano ou de la mozzarella.

Bleu Blanc Coeur

Le label Bleu Blanc Coeur émane de l’association du même nom, qui a pour objectif de lutter contre les maladies telles que le cancer, l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc. Le but est d’améliorer l’alimentation des animaux avec des aliments plus riches en Oméga 3 afin de garantir des produits de meilleure qualité nutritionnelle.

Quels sont les labels alimentaires d’origine ?

Appellation d’Origine Protégée (AOP)

L’Appellation d’Origine Protégée (AOP) est l’équivalent européen de l’AOC, aujourd’hui uniquement utilisé pour les vins, cidres et eaux de vie. Ce label certifie les méthodes de production liées à un territoire délimité et protège les produits du terroir des imitations : c’est le cas du camembert de Normandie ou du piment d’Espelette.

Indication Géographique Protégée (IGP)

Le label Indication Géographique Protégée (IGP) atteste également d’un lien au territoire, moins exigeant que l’AOP. Pour posséder ce label, seule une étape parmi la production, la transformation ou l’élaboration du produit doit avoir lieu dans l’aire géographique délimitée. C’est le cas de l’emmental de Savoie ou du sel de Guérande.

Viandes de France

Le label Viandes de France a été créé en 2014 par les professionnels de la filière. Il garantit un mode de production respectueux de l’environnement et du bien-être animal avec des normes sanitaires strictes et une grande traçabilité. La viande doit provenir d’animaux nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France. On trouve plusieurs logos selon le type de viande : Le Porc Français, Volaille Française, Viande Bovine Française, etc.

Origine France Garantie

Origine France Garantie est un label de 2011 qui repose sur 2 critères principaux : au moins 50% du prix de revient unitaire doit être acquis en France (coûts liés à la production et à la R&D) et l’ingrédient principal doit être d’origine France, ainsi que sa préparation et son conditionnement.

Pavillon France

Les produits de la mer (poisson, coquillage, crustacé) estampillés Pavillon France sont obligatoirement issus de la pêche française, par un bateau battant Pavillon France. C’est une garantie de traçabilité, du bateau jusqu’à l’étal. La fraîcheur des produits est certifiée par un cahier des charges contrôlé régulièrement.

Quels sont les labels alimentaires bio ?

Agriculture Biologique

Le label Agriculture Biologique ou AB est français et européen. Il garantit que les cultures se font sans OGM, pesticides ou traitements chimiques dans les méthodes de production. Les animaux sont également nourris sans pesticides. La présence accidentelle d’OGM est fixée à 0,9% et à 5% d’ingrédients non bio. Au sein des élevages, les traitements hormonaux sont interdits et le recours aux antibiotiques limité. Malheureusement, les critères de ce label ont été assouplis depuis 2010, pour correspondre aux critères européens : les exploitations peuvent produire à la fois du bio et du non-bio.

Bio Cohérence

Créé en 2010, à la suite de l’assouplissement de la réglementation du label Agriculture Biologique, le label Bio Cohérence a conservé les conditions strictes de l’ancien label AB. Il garantit une origine française (sauf si l’ingrédient n’est pas cultivé en France), la fabrication doit se faire intégralement en France et les ingrédients des produits transformés doivent être bio à 100%. La contamination d’OGM est limitée à 0,1% et il est impossible pour les agriculteurs de faire cohabiter cultures bio et non-bio.

Demeter

Plus exigeant que le label Agriculture Biologique, le label Demeter certifie l’agriculture biodynamique : pour obtenir des aliments de qualité, il faut prendre soin des sols sans produits chimiques. Les sols sont nourris avec des mélanges naturels biodynamiques (silice de corne, compost de bouse, bouse de corne, etc). Le calendrier de plantation prend en compte le mouvement des astres. La taille des exploitations agricoles est limitée et le bien-être animal est central dans ce label : reproduction naturelle, écornage interdit...

Nature & Progrès

Le label Nature & Progrès, qui existe depuis 1971, est également plus strict que le label AB européen. Pour posséder ce label, les fermes doivent être 100% bio et avec une taille limitée, aucune trace d’OGM n’est tolérée et l’utilisation de l’huile de palme est interdite.

Quels sont les labels alimentaires équitables et environnementaux ?

Haute Valeur Environnementale

Le label Haute Valeur Environnementale (HVE) certifie les exploitations agricoles et par extension leurs produits. Elles doivent pratiquer l’agro-écologie : réduction de la consommation de pesticides, d’engrais, d’antibiotiques et d’irrigation notamment, et développement de la biodiversité grâce à la présence d’arbres, de fleurs, de haies et d’herbes.

Fairtrade Max Havelaar

Grâce au logo Fairtrade Max Havelaar, il est facile d’identifier les produits répondant aux exigences du commerce équitable. Les cahiers des charges reposent sur un ensemble de critères économiques, sociaux et écologiques garantissant un développement durable.

Le label garantit une meilleure rémunération pour les agriculteurs, qui couvre leur coût de production, mais aussi des conditions de travail décentes et respectueuses des droits de l’Homme. Le respect de l’environnement est également assuré : interdiction des OGM et des produits chimiques dangereux, usage raisonné des pesticides, gestion durable de l’eau et des sols, prime pour les producteurs en agriculture biologique, etc.

Rainforest Alliance

Rainforest Alliance est une ONG qui a développé son propre label, qui garantit une production agricole respectueuse de la diversité, dans le but de sauver la forêt tropicale et protéger les espèces en voie de disparition. La présence de leur logo sur certains produits (comme le café, le thé, les bananes ou le cacao) indique que le produit a été cultivé dans des exploitations agricoles certifiées par Rainforest Alliance ou par UTZ. Le label Rainforest Alliance impose des critères sociaux, interdit un certain nombre de substances chimiques et le rejet des déchets dans les réseaux hydrauliques naturels.

Pêche Durable MSC

Le label Pêche Durable MSC a été créé par l’ONG Marine Stewardship Council et garantit que les produits labellisés sont respectueux de l’environnement maritime. Il interdit les techniques de pêche destructives et les pêcheurs doivent réduire l’impact de leurs activité sur le milieu marin.

Quels sont les labels alimentaires marketing ?

Élu produit de l’année

Les produits de l’année sont élus par un jury de 20 000 consommateurs selon 3 critères : l’innovation perçue, la satisfaction et l’attractivité. Seules les marques ayant payé peuvent participer à cette élection.

Reconnu saveur de l’année

Pour le label “Reconnu saveur de l’année”, un jury de 120 consommateurs goûte des produits et les note selon leur qualité gustative. Là encore, seules les marques ayant payé pour figurer dans la sélection sont dégustées.

 

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser !

Gastronomie

3 recettes sucrées à base de thé

Vous aimez boire du thé mais pas en été ?

16/07/2020
Lire la suite
Gastronomie

9 légumes anciens et oubliés qui reviennent à la mode

Depuis quelques années, des légumes anciens et oubliés reviennent sur les étals des marchés.

25/08/2020
Lire la suite
Partager cette page :