Pâtisseries bretonnes : 5 produits à déguster

Gastronomie
30 juin 2020

En vacances en Bretagne, quoi de mieux que découvrir les pâtisseries typiques de la région ? Vous avez de quoi déguster : kouign amann, far et gâteau breton, crêpes dentelles ou encore galettes et palets bretons, profitez du patrimoine gastronomique régional !

Le Kouign amann

Le kouign amann, la plus célèbre des pâtisseries bretonnes, est né à Douarnenez aux environs de 1860, d’un pur hasard ! M. Scordia manquait de pâtisseries dans sa boulangerie… il décida alors d’utiliser les ingrédients qu’il avait sous la main : de la pâte à pain, de la farine, du sucre mais surtout du beurre. Il le nomma tout simplement kouign (gâteau) amann (au beurre). Vous pouvez en déguster dans toute la Bretagne, mais les meilleurs se trouvent à Douarnenez où les boulangers et pâtissiers sont regroupés au sein de l’association “Véritable kouign amann de Douarnenez” !

Le far breton

Le far breton est également une pâtisserie classique en Bretagne. Ancien, il est né au 18ème siècle mais en version salée : une bouillie de blé accompagnant la viande. La version sucrée n’est apparue qu’au 19ème siècle, avec de la farine de blé, du sucre, du lait, des oeufs et du beurre cuits au four. Plus coûteux que sa version salée d’origine, le far breton n’était dégusté que lors d’événements familiaux et religieux. Vous vous demandez peut-être où sont les pruneaux ? Ils ont été intégrés plus tard par les marins, qui les ramenaient de voyage et les ajoutaient au far pour leurs qualités nutritionnelles et leur facilité de conservation.

Le gâteau breton

Originaire de Lorient, le gâteau breton est un sablé épais au beurre salé, à la croûte décorée de croisillons. La recette originelle est nature, mais on en trouve aujourd’hui fourré à la confiture de framboise, à la crème de pruneaux ou même au caramel au beurre salé. Pour obtenir l’appellation “gâteau breton”, il doit contenir au moins 20% de beurre ! Le gâteau breton est un met familial, qui se dégustait lors des pardons. C’était également un gâteau de voyage pour les marins, car il se conserve facilement plusieurs semaines. Comme le Kouign amann, le gâteau breton possède sa propre confrérie : la Confrérie du Gâteau Breton “Le Lorientais”, créée en 2015 par Lucien Gourong, conteur.

La crêpe dentelle

La crêpe dentelle, ou Gavotte, est dûe à une erreur de Marie-Catherine Cornic, crêpière en 1886 : elle a tout simplement oublié sa crêpe sur le billig. Pour ne pas la jeter, elle l’enroule 8 fois et croque dedans : croustillant certes, mais surtout délicieux ! Elle décide donc de  commercialiser cette friandise sous le nom de crêpe dentelle. On en trouve aujourd’hui des versions salées pour l’apéritif ou au chocolat.

Les galettes et palets bretons

Biscuits idéals pour le goûter ou en fin de repas, les galettes et palets bretons se dégustent en toutes circonstances ! On pense aux délicieuses galettes bretonnes, rondes et fines, rendues célèbres avec les galettes de Pont-Aven créées en 1890. Comment oublier le palet breton, plus épais mais au goût inimitable, inventé aussi à Pont-Aven en 1920 ? Attention, ces deux biscuits sont addictifs si vous en mangez un...

 

Ces articles peuvent vous intéresser !

Vins

A la découverte des vins d’Alsace

Avec plus de 15 000 hectares et 3 700 producteurs, le

25/05/2020
Lire la suite
Vins

Que boire avec des tapas ?

Vous faites une soirée tapas et vous ne savez pas quoi boire comme vin ?

30/06/2020
Lire la suite
Partager cette page :