Comment lire une étiquette de vin ?

11 juillet 2019

Véritable outil de communication auprès des consommateurs, l’étiquette de vin est également un support obligatoire et réglementé. Même si certaines marques bousculent les codes classiques de l’étiquette, de nombreuses mentions sont indispensables pour renseigner le consommateur.

D’où vient l’étiquette de vin ?

L’étiquette de vin ne date pas d’hier : dès l’Antiquité, on a retrouvé des amphores gravées d’informations correspondant au vin qu’elles contenaient ! Mais c’est à la fin du XVIIIème siècle qu’apparaissent les étiquettes que l’on connaît, en Allemagne. Elles se répandent rapidement en France, notamment à Bordeaux.

Aujourd’hui, l’étiquette de vin est à la fois un outil marketing et un support obligatoire, qui concerne toutes les bouteilles françaises.

 

Les mentions obligatoires

8 mentions obligatoires doivent apparaître sur l’étiquette de vin frontale ou sur la contre-étiquette, du moment qu’elles sont présentes dans le même champ visuel. On dénombre :

  • La dénomination de vente (AOC, AOP…) ;
  • L’identité de l’embouteilleur, le code postal et la ville du lieu d’embouteillage ;
  • Le degré d’alcool ;
  • Le volume de la bouteille ;
  • Le numéro d’identification du lot ;
  • La présence d’allergènes (notamment des sulfites) ;
  • L’indication de provenance ;
  • Un pictogramme ou un message sanitaire pour les femmes enceintes.
  •  

Mentions facultatives réglementées

D’autres mentions réglementées peuvent être ajoutées sur l’étiquette de vin, mais elles sont facultatives :

  • le nom de l’exploitation ;
  • le millésime ;
  • la mention traditionnelle ;
  • la mention “vin biologique” ;
  • les médailles et concours ;
  • le mode d’élevage ;
  • l’indication des cépages.
  •  

Contre-étiquette

La contre-étiquette, présente au dos de la bouteille de vin, n’est pas obligatoire et n’a aucune valeur juridique. C’est une source d’information complémentaire pour le consommateur. On y retrouve généralement des commentaires de dégustation, des accords mets et vins, des informations techniques, des informations de conservation ou encore la température de dégustation conseillée.

Cependant, si la contre-étiquette est utilisée comme étiquette pour alléger l’étiquette frontale, toutes les mentions obligatoires doivent y figurer.

Capsule CRD

La capsule CRD, ou “Capsule Représentative du Droit”, contient également de nombreuses informations sur votre bouteille de vin. Propre au territoire français, elle garantit l’origine du produit, permet sa libre circulation et prouve l’acquittement des droits indirects par le producteur ou le négociant.

Elle contient un pion fiscal, une couronne et un numéro d’agrément. Ce numéro est composé du département du siège de l’embouteilleur, du numéro d’ordre pris dans une série continue, et de la lettre correspondant au statut de l’embouteilleur : R pour récoltant, N pour non-récoltant et E pour entrepositaire agréé.

La couleur de la capsule CRD est fixée par l’administration fiscale et indique la catégorie du vin :

  • vert pour les vins tranquilles, mousseux, AOC et AOP ;
  • bleu pour les vins de France et les IGP ;
  • rouge pour remplacer la capsule verte ou bleue, hors champagne et AOC.
  •  

Grâce à ces informations, vous saurez désormais lire correctement vos étiquettes de vin et comprendre toutes leurs subtilités !

Ces articles peuvent vous intéresser !

Les bienfaits du thé

Après l’eau, le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde : quels sont ses bénéfices ?
11/07/2019
Lire la suite

5 recettes de grillades originales

La saison des barbecues et des grillades bat son plein ! Comment se renouveler et surprendre vos invités ? Découvrez nos 5 idées de grillades originales et savoureuses.
11/07/2019
Lire la suite
Partager cette page :